Archives mensuelles : décembre 2014

Qu’est ce que la norme RT2012 ?

La norme RT 2012 a pour objectif de limiter la consommation d’énergie primaire des maisons neuves à un maximum de 50 kWhEP/m²/an en moyenne.

La RT 2012 est applicable à tous les permis de construire :
Déposés à partir du 1er janvier 2013 pour tous les bâtiments neufs.

Les exigences de résultats imposées par la RT2012 sont de trois types :

1- L’efficacité énergétique du bâti

Définie par le coefficient «Bbiomax» (besoins bioclimatiques du bâti). Cette exigence impose une limitation du besoin en énergie pour les équipements liés à la conception du bâti (chauffage, refroidissement et éclairage).

2- La consommation énergétique du bâtiment

L’exigence de consommation maximale ou (Cepmax) c’est la consommation maximale à ne pas dépasser dans une maison au cours de l’année. Pour son calcul, on prends en compte le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire, l’éclairage de la maison, les systèmes auxiliaires et les systèmes de climatisation si il y en a.
Cette valeur est fixée à 50 kWhep/m²/an. Cette moyenne est modulée à la hausse ou à la baisse suivant la zone climatique et l’altitude à laquelle le bâtiment se trouve, ses caractéristiques, son usage et ses émissions de GES (gaz à effet de serre).
Ainsi, le coefficient Cep correspond à la consommation du bâtiment en énergie primaire sur l’année dans des conditions optimales d’utilisation (c’est à dire avec une température intérieure de la maison en hiver de 19°C, appareils électriques inutilisés éteints, etc…).
En Bretagne, le Cep est fixé à 55 kWhep/m²/an.
Cette exigence impose donc le recours à des équipements énergétiques performants, à haut rendement.

Carte RT2012 cep max
Source : http://www.planbatimentdurable.fr

3- Le confort d’été dans les constructions non climatisés

Comme la norme RT 2005, la RT 2012 définit des catégories de bâtiments dans lesquels il est possible d’assurer un bon niveau de confort en été sans avoir à recourir à un système actif de refroidissement. La réglementation impose que la température la plus chaude atteinte dans la maison au cours d’une séquence de 5 jours très chauds d’été n’excède pas un certain seuil.

Maisons Design et Traditions construit des maisons à la norme RT2012.
N’hésitez pas à nous contacter pour un chiffrage

contact

Constructeur de maisons individuelles à Vannes

Construire sa maison individuelle est un projet très stimulant, mais qui peut également être source de stress. Pour minimiser les risques inhérents à un projet de construction, il vaut mieux prendre le temps de sélectionner le bon prestataire (que ce soit un constructeur ou un maître d’œuvre).

De nombreux prestataires existent sur le pays de Vannes. Comment faire son choix ?

Voici quelques conseils pour vous aider à faire votre choix avant de vous lancer dans la construction de votre maison neuve. Interrogez des personnes ayant déjà construit et posez-leur les questions suivantes :

– Sont-elles satisfaites du prestataire ?
– La construction est elle de qualité ?
– Les finitions sont-elles soignées ?
– Se sentent-ils bien dans leur maison individuelle ?
– Le budget initial a-t-il été respecté ou ont-ils eu des mauvaises surprises ?
– La maison est elle performante d’un point de vue énergétique ?
– Sont-ils satisfaits du suivi de chantier assuré par le conducteur de travaux ?

Se rendre sur le chantier d’une maison en construction est également une bonne idée, cela permet de vérifier l’état de propreté du chantier (en général, c’est assez révélateur d’un état d’esprit et des soin qui seront apportés aux finitions dans la maison).

Nous sommes un bureau d’étude et construisons des maisons individuelles sur Vannes et les communes voisines.
Retrouvez l’avis de nos clients sur nos suivis de chantiers et constructions de maisons neuves
=> voir les avis clients

10 questions à se poser avant de se lancer dans des travaux d’extension

Lorsqu’on se sent bien chez soi, on a parfois envie d’agrandir son espace de vie. Les projets d’extensions permettent d’ajouter une ou plusieurs pièces supplémentaires à la maison. Une chambre pour le petit dernier, un garage qui n’a pas été prévu lors de la construction, une pièce de vie supplémentaire pour un grand salon…

Ces agrandissements apportent un nouveau look à la maison et permettent souvent de lui redonner un coup de jeune.

Voici 10 questions qui vont vous aider à définir votre projet d’agrandissement :

1. Définir clairement la surface supplémentaire souhaitée

En cas d’agrandissement d’une pièce de vie (salon) ou d’ajout d’une nouvelle surface (garage, chambre et salle de bain), essayez de définir précisément de quelle surface supplémentaire vous avez besoin. Aidez-vous des pièces de votre maison ou chez vos amis pour avoir une idée précise de vos besoins en mètres carrés. Faites des ébauches de plans meublés pour vérifier que vous avez prévu suffisamment de place pour vos meubles.

2. Quelle est la surface constructible et le CES de mon terrain ?

Le CES (Coefficient d’emprise au sol) est exprimé en pourcentage, c’est la surface maximum d’emprise au sol de votre construction.
Vous trouverez ces informations à la Mairie dans le POS (Plan d’occupation des sols) ou le PLU (plan local d’urbanisme).

3. Que dit le cadastre ?

La consultation du cadastre permet de vérifier les limites séparatives de la maison (l’aide d’un géomètre est parfois nécessaire pour déchiffrer le plan du cadastre et éviter les mauvaises interprétations).

4. Suis-je sur un site classé ?

Si votre maison est située sur un site classé, il faudra faire un dossier pour acceptation par les Architectes des Bâtiments de France. Votre projet d’extension doit impérativement réponde aux préconisations des ABF sous peine d’être refusé. Les Architectes des Bâtiments de France ont un droit de regard sur la forme de la construction ainsi que sur les matériaux utilisés.
Par exemple, si vous êtes à proximité d’une chapelle classée, vous devrez faire attention à l’emplacement de vos ouvertures.

5. Est-ce que j’ai un plan de la construction d’origine avec la localisation des tuyauteries ?

Il faut tenir compte des canalisations (eaux usées, eau potable) et également du circuit électrique pour les fouilles du terrain.
Consultez le plan d’origine de la maison et renseignez-vous également auprès des voisins qui peuvent souvent vous fournir de précieux indices à ce sujet.

6. Comment raccorder l’extension à la construction existante ?

Faut-il casser un ou plusieurs murs ou remplacer une fenêtre par une porte pour pouvoir passer d’une pièce à l’autre ? Le mur à ouvrir est-il un mur porteur ?
Bien penser ses plans d’agrandissement permet de faire des économies et d’éviter des déceptions.

7. Quel est mon budget maximum pour l’extension ?

Une extension est toujours plus coûteuse qu’une pièce réalisée en même temps que la construction de la maison. Il faut bien souvent faire revenir tous les corps de métiers pour une petite surface et les économies d’échelles sont donc plus difficiles à réaliser.
Définissez un budget maximum que vous ne souhaitez pas dépasser et communiquez au maître d’œuvre ce budget dès le départ, cela permettra d’orienter les choix sur tel ou tel matériaux.

8. Est-ce que ma maison agrandie restera dans les prix du marché ?

Vérifiez avez précision que le montant total des travaux d’agrandissement additionné au prix de votre maison corresponde toujours à un prix du marché. Comparez et si le montant final (maison + travaux) est trop élevé par rapport aux biens identiques en vente sur le marché, alors il vaudra peut être mieux se tourner vers la construction d’une maison neuve.

9. Est-ce que la nouvelle surface hors œuvre nette RT (SHORT) du bâtiment dépasse 170m² ?

Si c’est le cas, il faudra faire appel à un architecte.
Imaginez que vous souhaitez une extension de 2 pièces d’une surface totale de 60m², la nouvelle surface hors œuvre nette RT (SHORT) de votre maison dépassera peut être la limité des 170m². C’est la limite à partir de laquelle il est obligatoire de faire appel à un architecte, et de déposer une demande de permis de construire à la mairie de votre commune.

10. Est-ce que mon extension est conforme à la RT2012 ?

Votre agrandissement doit respecter la norme RT2012, vous devez donc vous assurer que les matériaux utilisés et les ouvertures permettront à la construction de respecter cette réglementation thermique.

Faire appel à un bureau d’études peut vous faire économiser beaucoup de temps et parfois éviter les mauvaises surprises. Notre bureau d’étude présent en Morbihan depuis 2001, bénéficie d’une grande expérience en construction et rénovation. N’hésitez pas à nous contacter pour un devis.

contact